Avocate, J.D. & LL.L.

1/2

Je suis membre du barreau de l'Ontario, de l'Association des Avocats et Avocates en droit criminel (CLA), de l'Association des juristes d'expression française de l'Ontario (AJEFO) et de l'Association des Avocats et Avocates de Toronto (TLA).  

Je suis impliquée ausein de plusieurs organisations à but non lucratifs, notamment La Maison dont je suis la présidente. J'enseigne également à temps partiel au Collège Boréal.

 

Je détiens une licence en droit civil (LL.L.) et un Juris Doctor (J.D.) que j'ai obtenu par l’entremise du programme National de la faculté de droit de l'Université d'Ottawa.

 

J'ai étudié le droit afin d’aider les personnes vulnérables à surmonter leurs défis juridiques.

VOTRE VOIE,

NOTRE VOIE

En grandissant, j’ai appris la différence entre l'égalité des chances et l'égalité réelle. Pour moi, la différence entre ces deux termes peut se résumer par une métaphore: si un groupe de personnes souhaitent grimper une montagne, l'égalité des chances reviendrait à donner à chacun d'eux un escabeau à trois échelons, alors que l'égalité réelle consisterait à donner à ceux avec des bras et des jambes plus courts une échelle plus longue. Cette échelle particulière aurait donc suffisamment d’échelons pour accomplir la tâche. Les lois fondées sur l'égalité des chances, bien qu’elles paraissent justes, sont destinées à rater la cible - Je vise à assurer que les lois et le législateur adhèrent au standard beaucoup plus nuancé de l'égalité réelle.

ALINA SKLAR